Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Angie583
  • Poème, lecture et écriture, voyage, ballade, cuisine,
  • Poème, lecture et écriture, voyage, ballade, cuisine,

De l'obscurité à la lumière de Gabrièla

'Un livre si nécessaire à notre époque! Ceux qui se trouvent dans les ténèbres spirituelles, et qui ne comprennent pas ce qui leur arrive seront éclairés.' - Pasteur Christian Grandmaire (bibledoc.com). 'Un témoignage poignant de délivrance, qui confirme la possibilité d'un changement, pour vivre une vie heureuse et épanouie'- Pasteur Daniel Houmard. 'Le récit de la vie d'une jeune fille qui est passée d'un avant sombre à un après pleins de promesses' A.H http://www.editionsoasis.com/Gabriela-cbhaaaaab.asp

Langues

drapeau-anglais 1  drapeau allemand 1  drapeau italien 1 
drapeau espagnol drapeau-russie drapeau portugais
drapeau chine drapeau inde arabe
israel

Catégories

17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 04:13

Il était une fois une course de grenouilles. L’objectif était d’arriver en haut d’une grande tour. Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir.

La course commença. En fait, les gens ne croyaient probablement pas possible que les grenouilles puissent atteindre la cime, et toutes les phrases que l’on entendit furent de ce genre :

"Quelle peine !!! Elles n’y arriveront jamais!"

Les grenouilles commencèrent à se résigner, sauf une qui continua de grimper avec fougue et enthousiasme et les gens continuaient :
"... Quelle peine !!! Elles n’y arriveront jamais!..."

Et les grenouilles s’avouèrent vaincues, sauf toujours la même grenouille qui continuait à insister.

A la fin, toutes se désistèrent, sauf cette grenouille qui, seule et avec un énorme effort, atteignait le haut de la cime. Les autres voulurent savoir comment elle avait fait. L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l’épreuve. Et découvrit qu’elle était sourde !

En résumé :
N’écoutez pas les personnes qui ont la mauvaise habitude d’être négatives... car elles volent les meilleurs espoirs de votre coeur! Rappelez-vous pour toujours du pouvoir qu’ont les mots que vous entendez ou que vous lisez.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 23:38

Un ballon de basket dans mes mains coute 40 euros. Dans les mains de Djadji Clément, il vaut peut-être 170.000 euros. Dans les mains de Mickael Jordan il vaut environ 33 millions d'euros. Tout dépend des mains qui le tiennent.

Un stylo Mont Blanc dans mes mains vaut à peut près 150 euros. Ce stylo dans les mains d'un écrivain de talent vaut un betseller et des millions. Tout dépend des mains qui le tiennent.

Une raquette de tennis dans mes mains ne vaut rien. Dans les mains de Vénus Williams, c'est une formule gagnante. Tout dépend des mains qui le tiennent.

Un baton dans mes mains me servira à chasser l'animal sauvage. Dans les mains de Moïse, il fera des miracles et fendra la mer en deux. Tout dépens des mains qui le tiennent.

Une fronde dans mes mains est un jouet d'enfant. Dans les mains de David, c'est une arme redoutable. Tout dépend des mains qui l'utilisent.

Deux petits poissons et 5 morceaux de pain dans mes mains nourriront une famille. Dans les mains de Dieu, des milliers mangeront et seront rassasiés.

Des clous dans mes mains serviront à bricoler une cloture. Des clous dans les mains de Jésus-Christ produiront le salut pour le monde entier. Tout dépend des mains dans lesquelles ils se trouvent.

Maintenant, tout dépend des mains qui se chargent du travail. Mets donc tes inquiétudes, tes peurs, tes blocages, ta famille, tes relations, tes ambitions et ta vie dans les mains de Dieu car mise dans les bonnes mains les miracles se produisent.

Maintenant que ce message est dans tes mains qu'en feras-tu ? N'oublies pas, tout dépend de qui détient ce message...

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 00:13

As-tu déjà observé l'attitude des oiseaux face à l'adversité ? Pendant des jours et des jours, ils font leur nid, recueillant des matériaux parfois ramené de très loin.

Lorsqu'ils ont terminé et sont prêts à déposer les oeufs, les intempéries ou l'oeuvre de l'être humain ou d'un quelconque animal détruit et envoie au sol ce qu'ils ont réalisé avec tant d'effort.

Que fait l'oiseau ? Il paralyse et abandonne la tâche ? En aucune façon... Il recommence encore et encore jusqu'à ce que les premiers oeufs apparaissent dans le nid.

Parfois, très souvent, avant que naissent les oisillons, un animal, un enfant ou une tempête détruit une fois de plus le nid mais cette fois avec son précieux contenu.

Cela fait mal de recommencer depuis zéro, même ainsi, l'oiseau ne se tait jamais, ni ne recule, il continue de chanter et de construire, construisant et chantant.

As-tu parfois le sentiment que ta vie, ton travail, ta famille ne sont pas ce que tu avais rêvé ? As-tu parfois envie de dire "assez", l'effort n'en vaut pas la peine. C'est trop pour moi ! Es-tu fatigué de recommencer, du gaspillage de la lutte quotidienne, de la confiance trahie, des buts atteints quand tu étais sur le point d'y arriver ?

La vie frappe ainsi parfois, mais ne te rends jamais. Dis une prière, mets ton espoir en avant et fonce. Ne te préoccupe pas si dans la bataille, tu reçois une blessure, il faut s'y attendre. Réunis les morceaux de ton espérance, reconstruis-la et fonce de nouveau.

Peu importe ce qui se passe, ne faiblis pas, va de l'avant. La vie est un défi constant mais cela vaut la peine de l'accepter et surtout n'arrête jamais de chanter.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 00:42


Il était une fois, sur une montagne, trois arbres qui partageaient leurs rêves et leurs espoirs.

Le premier dit: " Je voudrais être un coffre au trésor, richement décoré, rempli d'or et de pierres précieuses. Ainsi tout le monde verrait ma beauté ".

Le deuxième arbre s'écria: " Un jour, je serai un bateau solide et puissant, et je transporterai les reines et les rois à l'autre bout du monde. Tout le monde se sentira en sécurité à mon bord ".

Le troisième arbre dit: " Je veux devenir le plus grand et le plus fort des arbres de la forêt. Les gens me verront au sommet de la colline, ils penseront au ciel et à Dieu, et à ma proximité avec eux; je serai le plus grand arbre de tous les temps et les gens ne m'oublieront jamais ".

Les trois arbres prièrent pendant plusieurs années pour que leurs rêves se réalisent. Et un jour, survinrent trois bûcherons.

L'un d'eux s'approcha du premier arbre et dit: " Cet arbre m'a l'air solide, je pourrais le vendre à un charpentier ". Et il lui donna un premier coup de hache. L'arbre était content, parce qu'il était sûr que le charpentier le transformerait en coffre au trésor.

Le second bûcheron dit en voyant le second arbre: " Cet arbre m'a l'air solide et fort, je devrais pouvoir le vendre au constructeur de bateaux ".
Le second arbre se réjouissait de pouvoir bientôt commencer sa carrière sur les océans.

Lorsque les bûcherons s'approchèrent du troisième arbre, celui-ci fut effrayé, car il savait que si on le coupait, ses rêves de grandeur seraient réduits à néant. L'un des bûcherons s'écria alors: " Je n'ai pas besoin d'un arbre spécial, alors, je vais prendre celui-là". Et le troisième arbre tomba.

Lorsque le premier arbre arriva chez le charpentier, il fut transformé en une simple mangeoire pour les animaux. On l'installa dans une étable et on le remplit de foin. Ce n'était pas du tout la réponse à sa prière.

Le second arbre qui rêvait de transporter des rois sur les océans, fut transformé en barque de pêche. Ses rêves de puissance s'évanouirent.

Le troisième arbre fut débité en larges pièces de bois, et abandonné dans un coin.

Les années passèrent et les arbres oublièrent leurs rêves passés. Puis un jour, un homme et une femme arrivèrent à l'étable. La jeune femme donna naissance à un bébé et le couple l'installa dans la mangeoire qui avait été fabriquée avec le premier arbre. L'homme aurait voulu offrir un berceau pour le bébé, mais cette mangeoire ferait l'affaire. L'arbre comprit alors l'importance de l'événement qu'il était en train de vivre, et su qu'il contenait le trésor le plus précieux de tous les temps.

Des années plus tard, un groupe d'hommes monta dans la barque fabriquée avec le bois du second arbre; l'un d'eux était fatigué et s'endormit. Une tempête terrible se leva, et l'arbre craignit de ne pas être assez fort pour garder tout son équipage en sécurité. Les hommes réveillèrent alors celui qui s'était endormi; il se leva et dit : " Paix!" Et la tempête s'arrêta. À ce moment , l'arbre su qu'il avait transporté le Roi des rois.

Enfin, quelqu'un alla chercher le troisième arbre oublié dans un coin; il fut transporté à travers les rues, et l'homme qui le portait se faisait insulter par la foule. Cet homme fut cloué sur les pièces de bois élevées en croix , et mourut au sommet de la colline. Lorsque le dimanche arriva, l'arbre réalisa qu'il avait été assez fort pour se tenir au sommet de la colline et être aussi proche de Dieu que possible, car Jésus avait été crucifié à son bois.

Chacun des trois arbres a eu ce dont il rêvait, mais d'une manière différente, de ce qu'ils imaginaient.

Nous ne savons pas toujours quels sont les plans de Dieu pour nous. Nous savons simplement que ses voies ne sont pas les nôtres, mais qu'elles sont toujours meilleures si nous lui faisons confiance.
___________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 01:00


Un homme est allé chez un coiffeur pour faire couper ses cheveux et sa barbe. L'homme et le coiffeur ont commencé à parler. Ils ont parlé de plusieurs choses et de divers sujets. Quand ils ont par la suite touché au sujet de Dieu, le coiffeur a dit : « je ne crois pas que Dieu existe. » ; « Pourquoi vous dites ça ? » a demandé le client. « Ben, vous devez juste sortir dans la rue pour vous rendre compte que Dieu n'existe pas !

Si Dieu existait, y- aurait-il tant de personnes malades ? Y aurait-il des enfants abandonnés ? Si Dieu existait, il n’y aurait ni souffrance ni douleur ! Je ne peux pas m'imaginer aimer un Dieu qui permettrait tous ça ! ». Le client a pensé pendant un moment, mais n'a pas répondu parce qu'il n'avait pas d'argument.

Le coiffeur a fini son travail et le client sorti du magasin. Juste après, ce dernier vit un homme dans la rue avec des cheveux longs, visqueux et sales. Le client est revenu dans le magasin du coiffeur et lui dit : « Les coiffeurs n'existent pas !! » ; « Comment pouvez vous dire ça ? » a demandé le coiffeur étonné. « Je suis la et je suis un coiffeur. Et je viens de vous couper les cheveux ! ».

« Non, les coiffeurs n'existent pas parce que s'ils existaient, il n'y aurait personne avec de longs cheveux visqueux et sales comme cet homme qui est dehors ! »
« Ah, mais les coiffeurs existent ! Ce qui se produit, c'est que ces gens ne viennent pas à moi. »

« Exactement ! » a affirmé le client. « c'est bien ça ! Dieu, aussi, existe ! Ce qui se produit, c'est que les gens ne vont pas chez lui et ne le recherchent pas. C'est pourquoi il y a tellement de douleur et de souffrance dans ce monde. »

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 01:13

Il était une fois un homme assis près d'une oasis, à l'entrée d'une ville du Moyen-Orient.
Un jeune homme s'approcha et lui demanda :
" Je ne suis jamais venu ici. Comment sont les gens qui vivent dans cette ville ? "
Le vieil homme lui répondit par une question :
" Comment étaient les gens dans la ville d'où tu viens ? "
" Egoïstes et méchants. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'étais bien content de partir. "
" Tu trouveras les mêmes ici " lui répondit le vieil homme.
Un peu plus tard, un autre jeune homme s'approcha et lui posa la même question :
" Je viens d'arriver dans la région. Comment sont les gens qui vivent dans cette ville ? "
Le vieil homme répondit de même :
" Dis-moi, mon garçon, comment étaient les gens dans la ville d'où tu viens ? "
" Ils étaient bons, bienveillants, accueillants, honnêtes. J'y avais de nombreux amis et j'ai beaucoup de mal à les quitter. "
" Tu trouveras les mêmes ici " répondit le vieil homme.
Un marchand qui faisait boire ses chameaux, avait entendu les deux conversations. Dès que le second jeune homme s'éloigna, il s'adressa au vieillard sur un ton de reproche :
" Comment peux-tu donner deux réponses complètement différentes à la même question posée par deux personnes ? "
" Mon fils, dit le vieil homme, chacun porte son univers dans son coeur. D'où qu'il vienne, celui qui n'a rien trouvé de bon par le passé ne trouve rien ici non plus. Par contre, celui qui avait des amis dans l'autre ville trouvera ici aussi des amis loyaux et fidèles. Car, vois-tu, les gens sont vis-à-vis de nous ce que nous trouvons en eux. "

Partager cet article
Repost0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 00:08

Pendant mes dernières vacances, au bord de la mer, un matin en arrivant sur la plage, j'ai découvert des milliers d'étoiles de mer qui s'étaient échouées dans la nuit. J'étais complètement estomaqué par ce spectacle quand je vois un petit garçon au bord de la mer qui prend une étoile de mer entre ses deux doigts et la rejette à la mer.

Pendant que je m'approche, il continue sa tâche en essayant de lancer les étoiles de mer le plus loin possible dans la mer. Arrivé près de lui, je le félicite pour ce qu'il a entrepris mais je lui fais remarquer que c'est une tâche impossible :

- Même si tu continues tout le temps à les rejeter, une par une, à la mer, compte tenu des milliers et des milliers d'étoiles de mer qui se sont échouées, à la fin de la journée, on ne verra pas beaucoup la différence sur la plage.

A ce moment là, le jeune garçon, qui venait de prendre délicatement une étoile de mer s'est redressé, il m'a regardé droit dans les yeux et avec un grand sourire, il m'a dit :

- D'accord, peut-être que ça ne changera pas beaucoup de choses sur la plage, mais, pour cette étoile de mer-là, ça fait une sacrée différence.


Parfois on voit toute l'ampleur du travail et on se dit qu'on y arrivera jamais ! Mais Dieu demande qu'on fasse un p'tit bout selon nos capacités, le reste lui appartient. Une simple main tendu pour une seule personne, une simple parole, un sourire c'est rien ! C'est tout petit alors qu'il y a des miliers de perdus... mais pour cette personne là ça fait une grande différence.

De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. Luc 15:10

Partager cet article
Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 00:55

Avez-vous entendu parler de l’horloge qui fit une dépression ?


Un jour, elle commença à penser à combien de fois elle devrait “tictaquer” pendant l’année. En calculant à partir de deux tic-tac par seconde, 120 par minute, 7 200 fois par heure, 172 800 par jour et 1 209 600 chaque semaine, l’horloge se rendit subitement compte qu’elle devrait “tictaquer” près de 63 millions de fois pendant les 12 prochains mois. Plus elle y pensait, plus elle devenait anxieuse. En fin de compte, l’horloge devint tellement affolée qu’elle fit une dépression.

Confiant son problème à un psychiatre, l’horloge se plaignit qu’elle n’avait pas la force de “tictaquer” si souvent. Le médecin lui répliqua: “Mais combien de tic-tac devez-vous produire à la fois ?” Et l’horloge répondit: “Seulement un”. “Eh bien, contentez-vous de faire un tic-tac à la fois et ne vous inquiétez pas du prochain, lui conseilla-t-il. Vous vous porterez bien, j’en suis certain”.

C’est exactement ce que fit l’horloge, et comme toute bonne histoire a une bonne fin, elle “tictaqua” toujours joyeusement à partir de ce jour.

Avez-vous un problème qui vous semble insoluble ? Portez-vous un fardeau depuis longtemps qui semble trop lourd pour vous ? L’avenir vous semble-t-il sombre ? Placez votre fardeau sur le Seigneur. Demandez-lui de vous aider seulement pour la journée d’aujourd’hui.

Comme Jésus a dit: “Ne vous inquiétez pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même.” (Matthieu 6:34). Contentez-vous de faire un tic-tac à la fois.

Une des meilleure chose au sujet de l’avenir, c’est qu’il se présente un jour à la fois.


Patrice Martorano

Partager cet article
Repost0
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 17:51


Quatre bougies brûlaient lentement. Il régnait un tel silence que l'on pouvait entendre leur conversation.
La première dit : "Je suis la Paix ! Cependant, personne n'arrive à me maintenir allumée... Je crois bien que je vais m'éteindre..." Sa flamme diminua peu à peu, et disparut.
La seconde dit : "Je suis la Foi ! Mais dorénavant, le monde pense que je ne suis plus indispensable... Ça n'a pas de sens que je reste allumée plus longtemps !" Et sitôt qu'elle eut fini de parler, une brise légère souffla sur elle et l'éteignit.
La troisième bougie se manifesta à son tour : "Je suis l'Amour ! Mais je n'ai plus de force pour rester allumée. Les gens me laissent de côté et ne comprennent pas mon importance. Ils oublient même d'aimer ceux qui sont proches d'eux..." Et sans un bruit, elle s'effaça à son tour.
Alors entra un enfant, qui vit les trois bougies éteintes.
"Mais pourquoi avez-vous cessé de brûler ? Vous deviez rester allumées jusqu'à la fin !" Et une larme glissa le long de sa joue...
Alors la quatrième bougie murmura : "N'aies pas peur. Tant que j'ai ma flamme, nous pourrons rallumer les autres bougies. Je suis l'Espérance !"
Alors, les yeux brillants, l'enfant pris la bougie de l'Espérance et ralluma les trois autres.

Puisse l'Espérance ne jamais s'éteindre en nous !

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 23:18

... Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits.
L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il a décidé que l'animal était vieux et le puits devait
disparaître de toute façon, ce n'était pas rentable
pour lui de récupérer l'âne.
Il a invité tous ses voisins à venir et à l'aider.
Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à
enterrer l'âne dans le puits.
Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se
mit à crier terriblement.
Puis à la stupéfaction de chacun, il s'est tu.
Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement
regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu.
Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui,
l'âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se
secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
Pendant que les voisins du fermier continuaient à
pelleter sur l'animal, il se secouait et montait dessus.
Bientôt, chacun a été stupéfié que l'âne soit hors du puits et se mit à trotter!'

La vie va essayer de t'engloutir de toutes sortes d'ordures.
Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.

Chacun de tes ennuis est une pierre qui permet de progresser.
Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais.
Il ne faut jamais abandonner!

Secoue-toi et fonce!
Rappelle-toi, les cinq règles simples ! À ne jamais oublier, surtout
dans les moments les plus sombres.
Pour être heureux / heureuse :

-1. Libère ton cœur de la haine.
-2. Libère ton esprit des inquiétudes.
-3. Vis simplement..
-4. Donne plus.
-5. Attends moins
Partager cet article
Repost0