Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Angie583
  • Poème, lecture et écriture, voyage, ballade, cuisine,
  • Poème, lecture et écriture, voyage, ballade, cuisine,

De l'obscurité à la lumière de Gabrièla

'Un livre si nécessaire à notre époque! Ceux qui se trouvent dans les ténèbres spirituelles, et qui ne comprennent pas ce qui leur arrive seront éclairés.' - Pasteur Christian Grandmaire (bibledoc.com). 'Un témoignage poignant de délivrance, qui confirme la possibilité d'un changement, pour vivre une vie heureuse et épanouie'- Pasteur Daniel Houmard. 'Le récit de la vie d'une jeune fille qui est passée d'un avant sombre à un après pleins de promesses' A.H http://www.editionsoasis.com/Gabriela-cbhaaaaab.asp

Langues

drapeau-anglais 1  drapeau allemand 1  drapeau italien 1 
drapeau espagnol drapeau-russie drapeau portugais
drapeau chine drapeau inde arabe
israel

Catégories

28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 07:00

Il était une fois un garçon avec un sale caractère. Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d'en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu'il perdrait patience et se disputerait avec quelqu'un.

Le premier jour il en planta 37 dans la barrière. Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour : il avait découvert que c'était plus facile de se contrôler que de planter des clous.

Finalement, arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière. Alors il alla voir son père et lui dit que pour ce jour il n'avait planté aucun clou. Son père lui dit alors d'enlever un clou dans la barrière pour chaque jour où il n'aurait pas perdu patience.

Les jours passèrent et finalement le garçon pu dire à son père qu'il avait enlevé tous les clous de la barrière. Le père conduisit son fils devant la barrière et il dit :"Mon fils tu t'es bien comporté, mais regarde tous les trous qu'il y a dans la barrière. Elle ne sera jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle-là. Tu peux planter un couteau dans un homme et après le lui retirer, mais il restera toujours une blessure. Peu importe combien de fois tu lui demanderas de t'excuser, la blessure restera. Une blessure verbale fait aussi mal qu'une blessure physique. Les amis sont des bijoux rares, ils te font sourire et t'encouragent. Ils sont prêts à t'écouter quand tu en a besoin, ils te soutiennent et t'ouvrent leur cœur."

Partager cet article
Repost0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 06:58

En Afrique, après un enseignement sur la parole de Dieu. Un panier d'offrandes pour l'Eternel circulait. Les gens étaient assis pa terre. Généreux, ils offraient tout ce qu'ils pouvaient.

On y voyait des légumes, des fruits, des animaux, des objets...

Dans cette foule, un petit garçon s'y trouvait. Aimant le Seigneur, il se dit

-que vais-je pouvoir t'offrir? Je n'ai rien à te donner. Je n'ai pas d'argent, de légumes...

Le panier arrivant à lui. Il se mit dans le panier.

- Je n'ai rien à t'offrir c'est vrai mon Seigneur. J'ai une chose que je peux te donner : Ma propre vie.

400 F 3461096 8QOqR3n2Ubhn7nb0knBZFQx4X4k8Fz

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 06:54

Vous recevez un très gros chèque d'une valeur de 100 Millions d'euros. Avec ce chèque il est possible d'acheter un petit village, plusieurs voitures ou maisons...

Mais ce chèque est à une destinée éternelle. Sur celui-ci y est établit un ordre avec toute notion:

Le tireur : Jésus Christ

Il est tiré: Dans le ciel

Le destinataire : Chaque personne qui le désire

La date : Aujourd'hui

Qu'allons-nous en faire? Allons-nou l'oublier dans un coin, le jeter ou l'encadrer? Cela ne sert absolument à rien.

Quand nous recevons un chèque, nous allons le déposer à la banque. Alors, emmenons-le à la banque. Signons-le. Ce chèque contient 2 signatures : une au verso et une au recto.

Quelle est la signature qui a coûté quelque chose? Celle au recto (la signature de Jésus, celle qu'il a donné à la croix et qu'il atteste)

Quelle est la signature qui rapporte? Celle au verso (la nôtre : acceptant le chèque et son propriétaire)

Dieu a fait sa part en envoyant son Fils Jésus pour nous sauver. Faisons la nôtre : en l'acceptant comme Seigneur et Sauveur

Partager cet article
Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 06:55

Un homme est allé chez un coiffeur pour faire couper ses cheveux et sa barbe. L'homme et le coiffeur ont commencé à parler. Ils ont parlé de plusieurs choses et de divers sujets. Quand ils ont par la suite touché au sujet de Dieu, le coiffeur a dit : « je ne crois pas que Dieu existe. » ; « Pourquoi vous dites ça ? » a demandé le client. « Ben, vous devez juste sortir dans la rue pour vous rendre compte que Dieu n'existe pas !

Si Dieu existait, y- aurait-il tant de personnes malades ? Y aurait-il des enfants abandonnés ? Si Dieu existait, il n’y aurait ni souffrance ni douleur ! Je ne peux pas m'imaginer aimer un Dieu qui permettrait tous ça ! ». Le client a pensé pendant un moment, mais n'a pas répondu parce qu'il n'avait pas d'argument.

Le coiffeur a fini son travail et le client sorti du magasin. Juste après, ce dernier vit un homme dans la rue avec des cheveux longs, visqueux et sales. Le client est revenu dans le magasin du coiffeur et lui dit : « Les coiffeurs n'existent pas !! » ; « Comment pouvez vous dire ça ? » a demandé le coiffeur étonné. « Je suis la et je suis un coiffeur. Et je viens de vous couper les cheveux ! ».

« Non, les coiffeurs n'existent pas parce que s'ils existaient, il n'y aurait personne avec de longs cheveux visqueux et sales comme cet homme qui est dehors ! »
« Ah, mais les coiffeurs existent ! Ce qui se produit, c'est que ces gens ne viennent pas à moi.»

« Exactement ! » a affirmé le client. « C’est bien ça ! Dieu, aussi, existe ! Ce qui se produit, c'est que les gens ne vont pas chez lui et ne le recherchent pas. C'est pourquoi il y a tellement de douleur et de souffrance dans ce monde. »

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 06:26

Un enfant discutait avec un serviteur. Cet enfant avait une particularité.

- J'ai reçu Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur. Il est la clef de la porte de mon coeur.

Le serviteur lui dit :

- C'est bien! on verra dans quelques temps. Ce n'est pas facile.

- C'est pas grave, j'ai Jésus mantenant rétorqua l'enfant.

- Oui! l'ennemi est là, comment feras-tu quand il viendra? Quand il sera devant ta porte?

- Je demanderais à Jésus Christ d'ouvrir la porte et il fuira loin.

Partager cet article
Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 06:46

Il y a 27 ans, une étoile a commencé à briller sur la toile bleutée du ciel. Elle a rejoint un grand nombre d'astres déjà présents. Elle faisait partie de leur monde.

Dans sa jeunesse, elle était comme une fleur, grandissant au milieu des pierres, sans eau, sans soleil. Elle évoluait seule, sans aide, près à faner.

Elle a été déracinée par une douce main pour être plantée près un cours d'eau. Dans ce jardin, se trouvait d'autres fleurs, une herbe fraîche. Elle ne perdit pas un pétale, elle reprit vie. Cela se poursuit aujourd'hui.

etoile

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 05:37

C'est l'histoire d'une femme aimant les chapeaux.  Un matin, elle avait besoin d'un chapeau. Elle en voulait absolument un. Elle se rendit vers son époux.

Elle lui dit :

- Chéri j'ai besoin d'un chapeau

Le petit enfant entend la conversation répondit à sa maman : 

- As tu besoin d'un chapeau ou en as-tu envie?

 

chapeau

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 23:00

Un jeune homme nommé Peter, âgé de 16 ans avait une particularité. Il aimait sortir et se rendre au bistro. Il y retrouvait ses amis. Sa maman lui demandait de ne pas rentrer trop tard. Chaque fois qu'il s'y rendait, il rentrait tard. Où plutôt tôt le matin. Il était pris dans cet engrenage : voir ses amis, discuter, boire... Un jour, sa maman était fatiguée, malade, lui demanda de rentrer plutôt. Elle lui ajouta, je t'attendrais. En effet, Peter avait remarqué son état bien fragile. Il partit, décidé de rentrer plutôt. Mais, il ne put le faire. Il fut pris dans les discussions, l'alcool. Il rentra encore plutard. En s'approchant de la maison, il aperçut la lumière dans le salon. Il savait que sa maman l'attendait. Enervé, il se dit en lui-même : je rentrais et j'irais directement dans ma chambre. Il fit exactement ce qu'il dit. Ce matin là, il ne trouva pas le sommeil. Il se disait : j'aurais pu au moins souhaiter bonne nuit à maman

Alors, il se leva. Il frappa à la chambre de sa maman. Il n'entendit rien. Il frappa à nouveau. Toujours aucune réponse. Il se souvint d'une chose: la lumière dans le salon. Maman l'attendait dans le salon.

Il descendit au salon. Il vit sa maman sur le fauteuil. Il lui dit : bonne nuit. Elle ne répondit pas. Il répéta les mots. Toujours rien. En s'approchant, il vit qu'elle était morte. Elle avait néanmoins laissé un petit billet sous la lampe. Il y était écrit : je t'attendrais au ciel. 

Il était peiné. Il organisa l'ensevelissement. Quelques temps plutard, il repris son train-train. Il retourna au bar avec ses amis. Dans la discussion, un de ses amis annonça : Maman m'a dit qu'elle m'attendrait ce soir.  Peter eut un déclic. Il se leva et commença à partir. Ses amis lui dirent où vas-tu? Chez moi car maman m'attend. Ses amis savaient qu'elle était morte. Ils lui répétèrent la question. Peter donna la même réponse. 

A la maison, il regretta de ne pas être rentrer plutôt. Il eut de remords.  Il culpabilisa. Il savait une chose : maman l'attendait au ciel. 

Partager cet article
Repost0