Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Angie583
  • Poème, lecture et écriture, voyage, ballade, cuisine,
  • Poème, lecture et écriture, voyage, ballade, cuisine,

De l'obscurité à la lumière de Gabrièla

'Un livre si nécessaire à notre époque! Ceux qui se trouvent dans les ténèbres spirituelles, et qui ne comprennent pas ce qui leur arrive seront éclairés.' - Pasteur Christian Grandmaire (bibledoc.com). 'Un témoignage poignant de délivrance, qui confirme la possibilité d'un changement, pour vivre une vie heureuse et épanouie'- Pasteur Daniel Houmard. 'Le récit de la vie d'une jeune fille qui est passée d'un avant sombre à un après pleins de promesses' A.H http://www.editionsoasis.com/Gabriela-cbhaaaaab.asp

Langues

drapeau-anglais 1  drapeau allemand 1  drapeau italien 1 
drapeau espagnol drapeau-russie drapeau portugais
drapeau chine drapeau inde arabe
israel

Catégories

1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 00:22

Connaissez-vous l’histoire de ce vieil homme de 80 ans, assis sur un banc près de son fils, un intellectuel brillant de 45 ans, qui voit un corbeau se poser sur une branche d’arbre et qui demande à son fils : “Quel est cet oiseau, mon fils ?” L’autre répond : “C’est un corbeau, papa.” Deux minutes plus tard le vieil homme répète sa question. Son fils lui répond : “Je viens de te dire que c’est un corbeau.” Quelques minutes plus tard le vieillard pose à nouveau la même question. Son fils : “Papa je t’ai dit que c’était un corbeau.” Lorsque le vieil homme pose à nouveau la même question le fils s’emporte et crie : “Tu es sourd ou idiot ? Je ne cesse de te dire que c’est un corbeau !” Le vieil homme se lève, va chercher dans sa chambre un cahier défraîchi, son journal quotidien, le feuillette avant de lire ce qu’il avait écrit un jour, 40 ans plus tôt : “Mon fils a cinq ans. Aujourd’hui un corbeau s’est posé près de nous et il m’a demandé quel était cet oiseau. Je lui ai répondu que c’était un corbeau. Il m’a posé la même question 23 fois ; je l’ai gardé bien serré dans mes bras et lui ai répété chaque fois, en souriant, que c’était un corbeau...”

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Quelle est la morale de ce conte ? Que les anciens étaient plus patients que les jeunes ? Juste une petite remarque amicale : il est difficile de lire le bleu sur fond noir ! Bien amicalement
Répondre